je retape une mini : même pas peur

04
mai
2021
Smoke on the water

TOU TOU TOU
TOU TOU TOUTOU
TOU TOU TOU TOU TOUUUUU
TADADADA DADADA
TOU TOU TOU
TOU TOU TOUTOU
TOU TOU TOU TOU TOUUUUU
....

(tous en coeur !)

Je me suis réveillé le matin du 10 mars 2021 un peu plus tôt que d'habitude. j'avais eu une alerte sur mon téléphone : impossible de me connecter à ma messagerie.
Je suis allé à mon bureau et effectivement, impossible d'accéder à mon serveur... pô grâve, ce n'est pas la première fois et le plus urgent, c'est que je boive un bon café.

Je retourne à la maison et ma femme me demande si c'est ok pour les serveurs... je lui répond "rien de grave...ou alors tout a brûlé dans la nuit chez OVH...".
Elle me montre la télé et me dis "regarde..."

Je suis allé me recoucher.... nan, je rigole.

Je suis dans la cuisine, assis. D'où je suis, je vois la télévision... je prends une gorgée de café en me disant : "la journée va être longue".

En fait, la journée qui commençait allait durer presque deux mois...

Flasback

En 2015, je décide d'installer mes serveurs chez OVH, sur une infrastructure dite "Public Cloud", et je crois que je suis parmi les premiers à bénéficier de cette nouvelle offre.
"Public Cloud", c'est un serveur virtuel qui s'exécute au coeur d'une très très grosse infrastructure informatique qui restitue "logiciellement" une machine physique sur laquelle on installe un système d'exploitation, comme sur une vraie machine.

Au milieu des différents sites hébergés sur ce serveur, il y avait mon blog : jeretapeunemini.com

Dans la nuit du 9 au 10 mars 2021, un incendie à entièrement détruit SBG2, un des 4 datacenters de la société OVH à Strasbourg.

Rien à péter, me dis-je, mes données sont sur SBG1 ! Youhou !

Sauf qu'il y a deux problèmes : un petit, et un gros, très gros....très, très, très gros problème.

Le petit problème : 4 des 12 salles de SBG1 ont brûlé, j'ai à ce stade 66% de chances de voir mon infrastructure épargnée, sauf si il y a en plus, un gros problème.
 
Le gros problème : les données de type "Public Cloud" sont en réalité hébergées sur .... SBG2, c'est ce que bon nombre de clients apprendront plus tard...

Heureusement, les données des serveurs "Public Cloud" étaient sauvegardées sur un vrai serveur situé dans SBG1 et a priori rescapé de l'incendie.

Je passe les détails de la récupération ou je réalise que les données statiques sont bien là mais aucune trace des sauvegardes des bases de données !?!?!?
C'est ballot quand ton site repose dessus....hein !


OVH Strasbourg, les 4 datacenters : SBG1 au premier plan, SBG2 dit "le BBQ", SBG3 et SBG4 au fond

J'avais d'autres priorités que de me préoccuper de mon propre site, j'ai donc attendu d'avoir plus de temps à lui consacrer pour voir si je pouvais le faire "revivre".

A une époque, j'avais récupéré une copie de la base de données de mon site pour faire des modifications en local, sur mon ordinateur : bingo, j'allais pourvoir essayer de repartir à partir d'elle.

Un clique à droite un clique à gauche et hop ! Le site sort de sa léthargie pour renaitre à la date du 27 juin 2014.
Punaise, il manque tous les articles entre mi-2014 et cette année.... une paille.

Retour vers le passé

Mais comment recréer les publications manquantes ?

Vous ne connaissez peut-être pas la "Way Back Machine" qu'est le site https://web.archive.org, ce formidable outil vieux comme l'internet qui permet de retrouver des clichés d'un site.

J'ai la chance d'avoir bon nombre de pages archivées sur ce site et je vais commencer à recréer les publications : ça va être long mais reconnaissez que c'est cool, non ?

A propos de la chanson "Smoke on the water" (De la fumée sur l'eau...)

«En 1971, pendant un concert de Frank Zappa, un type a tiré un coup de flare gun dans le plafond en bois, qui c’est évidemment embrasé comme une torche et la salle s’est complètement consumée. Frank était exceptionnel: il est resté sur scène et m’a aidé à faire évacuer tout le monde dans le calme.

Deep Purple étaient à Montreux pour enregistrer un album à ce moment-là et Ian Gillan (le batteur Ndlr) était venu assister au concert. Ian m’a dit que l’homme au pistolet se tenait juste à côté de lui, mais qu’avant d’avoir pu le stopper, cet idiot avait déjà dégainé et tiré sur les chevrons. Ian est ensuite sorti sain et sauf du bâtiment, puis est retourné à l’intérieur en courant pour récupérer la veste de sa copine – typiquement lui! Après ça, le groupe s’est assis sur le balcon de l’Eden au Lac Hôtel pour regarder la fumée glisser sur le lac Léman et a écrit une chanson sur l’incident. Le tube mondial “Smoke on the Water” est l’histoire exacte et véridique de ce qui s’est passé ce jour-là

  • Smoke on the water
    le jour ou OVH a brûlé
Retrouvez tous les articles dans Mais mais mais !
Copyright 2021 par David Thomas